LIVRAISON GRATUITE jusqu'au 22 septembre 2021

Le Grand duc des Maizerets

 Le camouflage est un atout important dans le règne animal. Que ce soit pour rester caché des prédateurs ou pour attendre ses proies en étant bien embusqué. La nature fait bien les choses. Certaines espèces ont développé

cet art a un point tel que partir à leur recherche devient un véritable défi. 

Il faut alors apprendre à bien connaitre l’environnement, porter une attention particulière à chaque arbre.

L’observation devient un peu plus facile si on connait par exemple le recoin de la forêt, voir l’arbre où l’animal a l’habitude de fréquenter.

Je mis tout ça en pratique pour un grand-duc d’Amérique. J’avais entendu parler que cet hibou avait été aperçu au Domaine des Maizerets à Québec. Je profitais donc de la fin d’un séjour au Cap Tourmente pour aller jeter un coup d’oeil à l’endroit. 

 Il faut dire que la tâche ne fut pas aussi facile que prévu.  Il fallait rester dans les sentiers et l’oiseau pouvait se cacher sur n’importe quel arbre plus loin dans la forêt. 

Après plusieurs minutes d’observations intensives aux jumelles et à l’appareil photo, je finis par repérer une petite incohérence sur un des arbres. Une petite tâche colorée ou bien une réflexion de lumière? C’était en fait les yeux du grand duc. Je m’empresse à prendre plusieurs photographies. En les regardant de plus près, je fut surpris de voir a quel point le plumage du Grand-duc se confondait avec la couleur et les reliefs de l’écorce. 

Une autre belle preuve que la nature est bien faite et que l’évolution et l’adaptation des animaux ne cessera jamais de nous impressionner. 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés