Anecdotes photographiques №3: Le phoque dormeur

La Gaspésie regorge de petits coins de paradis où il est possible d’observer la nature et de faire des découvertes hors du commun. Parmi ces endroits, mes préférés se situent autour de Percé et de Gaspé.

J’avais entendu parler d’une colonie de phoques communs dans ces environs et je m’étais mis comme objectif de la trouver à tout prix avant la fin de mon séjour.

Finalement c’est en discutant avec des employés du Parc Forillon que je pus trouver le lieu recherché. C’est après avoir emprunté un petit sentier escarpé en forêt que j’aboutit sur une corniche dominant l’eau. Sous mes pieds se trouvaient plusieurs phoques au repos sur les rochers.

C’est en demeurant le plus discret possible à mon point d’observation que j’ai pu admirer différents comportements des mammifères marins dont certains jouant entre eux et se poursuivant. Mon regard fut bientôt attiré sur un phoque dont on ne voyait que la tête qui émergeait de l’eau. Il était statique, semblant dormir. Non seulement cette situation valait la peine d’être photographiée, mais je dois aussi parler de la réflexion de la lumière sur la surface de l’eau qui donnait un résultat digne d’une peinture impressionniste.

Je dois dire que ce moment fut sans aucun doute le coup de cœur de mon séjour.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés